Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 16:53

Les mauvaises langues auraient dit "au cinéma".

 

Et j'en ai eu pour mon compte : Une séance le matin, une séance en fin d'après-midi.

Mais je crois vous assurer qu'il ne s'agissait pas de la dernière séance chère à Eddy Mitchel.

Il y en aura d'autres, et pour tous les goûts.

Quand ? : Il faudra surveiller les infos, car c'est pas comme pour les élections.

Pour les élections, on nous présente les candidats qui se démènent pour être élus, une fois élus, il faut aller à la pêche aux (bonnes) infos.

 

Le matin, j'ai assisté à une séance de travail des élus du Sybarval (ceux qui travaillent dans l'ombre, à cause du soleil qui tape certainement).

En soirée, j'ai assisté à une séance du conseil municipal de Le Barp, ma commune, membre de ma communauté de communes, celle du Val de l'Eyre, cette dernière, membre du Sybarval.

 

Vous avez compris ? C'est simple, non ?

Vous avez des élus qui élisent des élus pour siéger afin d'élire des élus.

On est les champions des élections, c'est cela la démocratie.

 

Ce qui fait qu'au Sybarval, nous avons deux élus barpais (sur 67).

Comme ce sont des élus majoritaires au sein de ma commune, ils doivent certainement être majoritaires au sein de ma communauté de communes et aussi (chouette) au sein du Sybarval.

Ou j'ai rien compris !

 

Le matin, j'ai cru assister à guignol, en soirée, c'était plutôt dessin animé.

Mais je dois être mauvaise langue.

 

 

 

LE MATIN

 

Le matin, il y en avait un, il n'arrêtait pas de parler et de présenter je ne sais quoi (il faut dire que si on n'est pas au courant, on ne peut suivre les diapos qui défilent dès fois sans crier gare : même l'orateur ne savait plus où il en était !)

Mais, ô joie : ça va être sur le site du Sybarval (très prochainement).

 

D'autres, les élus, ils étaient sagement assis, comme des images, se sont très bien tenus (c'est vrai qu'on leur avait offert le café et les croissants), ils devaient apprécier la saveur de la pâte à pin (pardon pain, c'est vrai qu'on était dans les pins, enfin, ce qu'il en reste), et on leur parlait d'urbanisation (peut-être des travaux de l'agence A' Urba de la CUB ?), tant et si bien que certains n'ont fait du bruit que pour s'en aller avant la fin.

 

Certains élus ont fait de gentilles remarques du genre : "le texte est un peu trop flou et laisse la porte ouverte à n'importe quoi" ...).Il leur a été fait gentiment réponse du style que c'était pas grave, qu'il fallait avancer.

D'autres, plus férules de précisions, en s'excusant toutefois d'avoir été "un peu long", se sont vus entendre des réponses du genre : "pas de problème, on prend bonne note, on verra à s'en occuper".

 

Et puis, il y a ceux des élus qui n'ont rien dit (sauf les gentils zélus ci-dessus cités).

Il y en a de deux catégories : ceux qui n'étaient pas là (je dirais 25 sur 67 et qui n'ont, apparemment,  fait aucune transmission de question ou remarque) et ceux qui étaient là.

 

Enfin, il y avait le public.

La journaliste qui a fait son compte rendu l'a remarqué : CLIQUER sur le lien

"il y avait du public" écrit-elle.

Tout est relatif en ce bas monde.
Sur 130 000 personnes que compte le "territoire Sybarval", en gros, le public était représenté par une vingtaine de personnes (avec moi), surtout membres et responsables associatifs.

Il a été rappelé que le public n'avait pas droit à la parole (mais alors, qu'était-il venu faire dans cette galère ?).

 


Je ne sais si les zélus ont tout compris, même ceux qui sont restés jusqu'à la fin et qui sont pour la plupart vite partis (c'est vrai, il était midi moins quelque chose).

Affaire à suivre ? A la prochaine séance ?

Il était aussi question de transport dans cette, n'en doutons point, future grande, très grande intercommunalité.

Savoir si ils ont adressé une note de frais de déplacements, à moins qu'ils aient fait du covoiturage ?

Mais les deux zélus barpais eux, sont venus séparément.

 

 

 

 

EN SOIREE

 

Alors là, c'était plutôt animé !

Il s'agissait du débat d'orientation budgétaire (DOB, non soumis à vote mais seulement à débat, d'où son nom).

Pour le reste de l'ordre du jour, les décisions ont fait l'unanimité (sauf quelques abstentions de circonstance).

 

Et çà y allait, c'est la faute de l'autre (de la précédente équipe pour l'actuelle majorité, de l'actuelle majorité pour l'opposition).

Cherchez l'erreur.

 

On veut désendetter, dit la majorité, renégocier le prêt de la station d'épuration (station dont le prix, donc le prêt, a pourtant été négocié par l'actuelle équipe majoritaire).

L'opposition fait remarquer que les projets énoncés ne sont que des réalisations obligatoires et ne font pas partie d'orientation budgétaire et rajoute que les projets passés présentés n'ont pas été réalisés.

L'adjoint aux finances précise qu'"il est prématuré début février de définir les orientations" (c'était pourtant le sujet) et complète : "on va affiner le budget, donc on ne peut pas dire ce qu'il en sera".

Donc, pour l'adjoint, on fait d'abord le budget et ensuite on débat sur son orientation.

 

GENIAL l'adjoint !!!!

 

Et Mme le maire insiste, soutenant son adjoint : "on a été élus pour équilibrer le budget".

 

 

En ce qui me concerne, l'élection permet le choix des personnes afin de gérer la collectivité.
Equilibrer le budget, cela va de soit, sinon le préfet rejette sa présentation.

 

 

Il y a donc confusion de la part de nos élus majoritaires entre gérer, c'est à dire prévoir l'avenir (en principe sur une année, tout au plus sur un mandat) donc présenter l'orientation d'un budget et établir ce dernier.

 

 

 

CONCLUSION

 

Finalement, je me suis bien amusé et j'ai passé une bonne journée.

Je rigolerai moins dans deux mois lorsqu'on va savoir quel est le taux d'imposition qui va nous tomber dessus !

Entre ma commune, ma communauté de communes, leur Sybarval, j'ai de quoi m'inquiéter.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans Informations Municipales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BON SENS et DÉMOCRATIE
  • BON SENS et DÉMOCRATIE
  • : ********************* Tout se fait : Dire et contredire, écrire et effacer, construire et détruire. La pensée est personnelle et éternelle. ********************************** Jean-Claude LALOUBÈRE - Le BARP **********************************
  • Contact

Recherche Articles

Partenaires

Paperblog            

Zone EBC déclassée

Visiteurs en ligne

Compteur de visiteurs en temps réel