Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 12:33
Fini les réjouissances politiques.
Après s'en être mis plein la figure (*), les politiques pensent plus à eux qu'à nous maintenant, qu'ils aient gagné ou perdu.
(*) Plein la figure : je veux évoquer les affiches collées les unes sur les autres pendant la campagne électorale récente (Conseiller général du canton de Belin-Béliet) et qui n'ont pas intéressé grand monde.



Heureusement qu'il n'y a pas de campagne électorale à organiser, même les services de la préfecture ne répondent plus.
Mais où sont-ils tous partis maintenant nos politiques ?

L'agenda du député F. DELUGA ne reprend vie qu'au lundi 24 Août, et encore à la mairie de Le TEICH.
Ce député se plaignait des pouvoirs publics du fait d'avoir organisé les élections cantonales au mois de juillet.
Il a, avant de partir, encore fustigé le Gouvernement sur le futur découpage électoral de SA circonscription (La 8è de Gironde) : "Un crève coeur" écrit-il le 29 juillet sur son blog.
Une chose est sûre : il se représentera là où il "pensera être le plus utile à l'intérêt général".
Quand on sait ce qu'est devenu l'intérêt général dans notre pays, il y a de quoi s'inquiéter.

L'activité du sénateur MH Des ESGAULX est nulle depuis le 22 juin, bien légère auparavant.
Si il s'exprimait avant juin tous les dimanches, ce sénateur est  semble-t-il absent depuis.

Quant à l'heureux élu aux élections cantonales "partielles" récentes, je pense fortement qu'il a dû faire les démarches nécessaires afin de pouvoir percevoir ses indemnités d'élu.
Je dis "partielles" du fait que seulement 35% au 1er tour, 38% au 2è tour des électeurs ne se seront déplacés.
Mais les indemnités, elles, sont totalement perçues.
Enfin, je crois.
Il doit être bien content de les percevoir 3 mois plus tôt, finalement.
Engage-t-il les mêmes démarches pour se trouver un remplaçant à la communauté de communes du Val de l'Eyre et afin de pouvoir en présenter sa démission de vice-président ?

L'avenir nous le dira peut-être ....... à la rentrée ?


En attendant, bonnes vacances à tous, puisqu'il en est ainsi.
Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 14:30

Le 2è tour a eu lieu le 26 Juillet (*)

(*) : Seuls font foi les procès verbaux des opérations de vote établis pour chaque bureau de vote concerné.



RESULTATS GENERAUX pour Le BARP

 
 
 
  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
  NUCHY
  DORNON
     Le BARP
   
      TOTAL
2 928 100%
985

   34%

985

   34%

29

    3%

956

    33%

 

 

374

  39,1%

582

  60,9%

                       Le BARP détails
    Mairie     Ouest       Est   Haureuils
       B1       B2        B3       B4
667 100% 821 100% 870 100% 570 100%
274 41% 220 27% 278 32% 213 37%
274 41% 220 27% 278 32% 213 37%
7 3% 8 4% 10 4% 4 2%
267 40% 212 26% 268 31% 209 37%
               
113 42% 81 38% 101 38% 79 38%
154 58%   131 62%   167 62%   130 62%



RESULTATS GENERAUX par Communes

 
 
 
  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
  NUCHY
  DORNON
   Le BARP
   
2 928 100%
985 34%
985 34%
29 3%
956 33%
   
374 39,1%
582 60,9%
   LUGOS
   
538 100%
220 41%
220 41%
8 4%
212 39%
   
107 50,5%
105 49,5%
BELIN-BELIET
   
2 642 100%
953 36%
953 36%
22 2%
931 35%
   
486 52,2%
445 47,8%
     SALLES
   
4 205 100%
1 752 42%
1 752 42%
34 2%
1 718 41%
   
1 146 66,7%
572 33,3%
  St MAGNE
   
689 100%
231 34%
231 34%
9 4%
222 32%
   
146 65,8%
76 34,2%



RESULTATS GENERAUX pour le CANTON

  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
 NUCHY
 DORNON
11 002 100%
4 141 38%
4 141 38%
102 2%
4 039 37%
   
2 259 55,93%
1 780 44,07%
Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 03:33

                       CANTONALES 2009 sur le canton du Val de l'EYRE




Dimanche prochain 26 juillet 2009, l'électeur est appelé à choisir entre deux candidats : C. DORNON et V. NUCHY.
Outre la politisation des débats, organisée en arrière plan par les appareils politiques, les deux candidats n'auront pas su élever le niveau de la démocratie.

L'abstention, à l'instar des élections européennes, a déjà pris ses marques dès le premier tour.
Il me semble peu probable qu'elle se réduise fortement au 2è tour.
Or, elle est décriée par les deux camps.
Ainsi, elle fera que le vainqueur, quoiqu'il soit, n'aura pas à crier victoire.

Il faudra qu'il s'en souvienne, en Mars 2011 lors du renouvellement complet du Conseil général, car à ce moment, l'électeur sera certainement présent.


Le Conseil général a une vocation sociale et, on peut le dire, une action visible continuellement dans la vie de tous les jours pour les administrés, particuliers, associations, collectivités ....
Ceci le rend proche de la population et ainsi populaire.


Cette élection permettra certainement de compter les dirigeants, adhérent, partisans, sympathisants de chacun des deux camps qui restent en présence : la droite et la gauche.
Sacré clivage.
Mais attention, il restera bien des personnes à aller chercher.




Alors mon conseil
si vous êtes de droite : votez à droite pour C. DORNON

ou alors :

si vous êtes de gauche : votez à gauche pour
V. NUCHY


 MAIS quoique vous fassiez déplacez-vous

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 00:14



Je viens d'assister à la réunion publique organisée par Christiane DORNON ce soir vendredi 24 à Le BARP.
La tendance de cette soirée confirme mon impression de la campagne du 1er tour : à droite c'est certain, tout est politique.

Je livre ci-dessous mon ressentis de cette réunion après en avoir fait un résumé.




Réunion publique DORNON
La durée : 1 heure
Public      : 70 personnes

Quelques personnalités sont venues encourager C. DORNON.
Marie-Hélène des ESGAULX, maire de Gujan Mestras, sénateur de la Gironde, vice président de la COBAS, responsable UMP
Marie-Christine LEMONNIER, UMP, maire de Belin-Béliet, vice président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre
Philippe LACOSTE, UMP,  maire de Saint-Magne, président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre,
Nicolas FLORIAN, responsable départemental UMP
le maire d'une commune de Gironde (Je n'ai pu entendre le nom)


Après une courte introduction de bienvenue, C. DORNON ironise sur le fait que Alain ROUSSET ait eu un égarement la veille, à Salles lors de la réunion publique que V. NUCHY a tenue lorsqu'il a confondu le prénom de Mr NUCHY avec celui de Mme DORNON.
Effectivement, il avait remplacé "Vincent", le vrai prénom de Mr NUCHY par "Christian", le prénom de Mme DORNON pris au masculin.

C. DORNON rappelle qu'elle a été sur le terrain toute cette journée et que les portes lui ont été ouvertes.
Elle a ensuite donné la parole à Luc DERVILLE qui a repris son discours sur les missions du Conseil général tout en n'oubliant pas lui non plus d'égratigner V. NUCHY.

Marie-Hélène des ESGAULX a poursuivi en faisant l'éloge de C. DORNON, femme, nécessaire au Conseil général du fait que cette institution a un caractère social (50% du budget).

C. DORNON reprenant sa présentation, articule principalement celle-ci sur des critiques à l'encontre de V. NUCHY.

C'est au tour de MC LEMONNIER, se transformant en professeur, d'expliquer à C. DORNON qu'il vaut mieux exposer son programme, évoquer son passé, ses réalisations que critiquer son adversaire.
Elle poursuit en faisant prendre conscience à l'assemblée que l'abstention sera au 2è tour un élément crucial.
Elle invite l'assemblée, comme l'avait fait A. JUPPE lors de la précédente réunion publique (Du jeudi 16 juillet), à voter et faire voter C. DORNON : "Il ne faut pas que le vote soit un loto".
Elle évoque tous les mandats que possède V. NUCHY : " ..... il en devient juge et partie, il serait dangereux qu'il soit élu".
Tout en lui reconnaissant des compétences, elle mobilise l'électorat à faire barage à V. NUCHY.


C. DORNON clôturera en promettant la création d'un groupe de travail afin de palier à d'éventuelles défection de sa part.
Mais : "Peu importe le dénouement, je suis sûre qu'on gagnera, que ce sera la victoire" conclut-elle.





Cette réunion s'est terminée par une demande de question à l'assemblée.
Ce fut alors pour moi l'occasion de poser une question (Je n'ai pu en poser qu'une seule).
Ce fut celle sur l'intercommunalité.

Exposé de ma question :
Etant donné les critiques envers V. NUCHY sur le cumul de mandats, étant donné le fait que la communauté de communes ait des compétences concurrentes à celles du Conseil général, comme celle des transports, dans la mesure ou elle serait élue au Conseil général, j'ai demandé à C. DORNON si elle entendait poursuivre son mandat de vice président de cette Cdc.
A cette question, C. DORNON m'a répondu par l'affirmative : elle démissionera de ses fonctions de vice président de la communauté de communes du Val de l'Eyre.

C'est alors que et MC LEMONNIER et P. LACOSTE se sont levés d'un seul élan !!!
MC. LEMONNIER faisant ressortir que même Alain PERONNEAU cumulait ces fonctions, il n'était donc pas question qu'elle démissionne.
P. LACOSTE lui, a mis l'accent sur le règlement statutaire qui imposait aux maires des communes de siéger en tant que vice président.
Les deux UMP évoquant l'origine des missions de la communauté de communes, ils les ont qualifiées de complémentaires désavouant ainsi mes dires.

NOTA : missions de la cdc

             missions du Conseil général

             missions transports du Conseil général


C'est ainsi que, revenant sur sa parole précédemment donnée en public, C. DORNON a promis DE NE PAS DEMISSIONNER de la vice présidence de la communauté de communes du val de l'Eyre.



Ce que je n'ai pas du tout compris sur le moment.




Deux autres personnes ont pu poser des questions l'une ayant trait au rattachement du canton à celui du langonnais, l'autre à l'implication du Conseil général dans "la route des lasers".
Ce fut surtout MH des ESGAULX qui répondit. 


Le verre de l'amitié a été offert.



Conclusion
J'ai senti C. DORNON émue mais instable, incontrôlable et imprévisible.
Par contre, cela n'a pas été le cas de ses soutiens, prompts à la réaction en sentant le danger venir.

Ma conclusion est que cette personne semble portée malgré elle vers les affaires de politique.
Le système mis en place tentant d'attirer l'électorat conjointement sur son nom et sur le passé d'Alain PERONNEAU.
Ce dernier avait demandé à l'appareil politique de propulser C. DORNON, native de Belin-Béliet, à pourvoir à son remplacement.

Seulement, tant en politique que dans le domaine de la gestion, il ne peut y avoir d'improvisation.













Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 17:43

J'ai assisté à la réunion publique organisée par Vincent NUCHY ce jeudi 23 à Salles.
La tendance de cette soirée confirme mon impression de la campagne du 1er tour : à gauche, c'est certain, tout est politique.

Je livre ci-dessous mon ressentis de cette réunion et une comparaison objective découlant sur une question.
Je préfère évoquer la cohérence, ou l'incohérence plutôt de la critique.

La critique n'a pas cessé de fuser à l'encontre de la droite ainsi que du Gouvernement et de C. DORNON "qui se présente sans étiquette".
Il y a eu aussi de la part de beaucoup d'intervenants une allusion au fait que l'élection se déroule en juillet.
Je note, ici encore, que V. NUCHY confirme au journal Sud-Ouest (Dont je reproduis le texte de l'article à la suite de mon ressentis) qu'il a organisé sa campagne grâce au porte à porte.
Aurait-il pu le faire en Août si l'élection avait été portée au 6 septembre prochain ?

Cliquer ici pour meilleure information.





Un constat déjà : la salle était moins pleine (200 personnes au lieu de 500 la semaine dernière !)

Effectivement, Christian (Comme Alain ROUSSET l'a appelé, tellement Christiane DORNON a été débitée), disons alors Vincent, NUCHY a eu droit de la part de ses soutiens à de la politique politicienne.

Nous avons pu assister à un spectacle bien huilé sur la critique de la droite et de C. DORNON terminé par "i will survive" de Gloria Gaynor.

 

Parmi les critiques, je retiendrais celle concernant le vote du budget de la Cdc du Val de l'Eyre.

V. NUCHY a relevé que C. DORNON s'y était opposé, celle-ci, selon lui, trahissant la droite majoritaire à ce conseil.

Mais lui, V. NUCHY a voté pour ce budget, rejoignant ainsi la droite majoritaire à ce conseil alors qu'il en critique la politique sur le plan national.

 

Qui est le traître ?

Parlons cohérence alors.



Légende de Sud-Ouest :

Première et dernière réunion d'un candidat, Vincent Nuchy, qui préfère le porte-à-porte. (Photo C. C.)

 

 

Fort d'un score de 47 %, le socialiste Vincent Nuchy, maire de Salles, et sa colistière Nadine Gouard peuvent aborder le second tour de cette cantonale partielle de Belin-Béliet avec une certaine sérénité.

Partant de cette constatation, le candidat a privilégié le porte-à-porte pour conserver le crédit obtenu au premier tour plutôt que les meetings. « Même si l'on tutoie les 60 % en faisant le plein des voix de gauche et des Verts, il faut continuer à se mobiliser. C'est une élection à deux tours qui se gagne au second », explique Vincent Nuchy. Pour mettre les actes en corrélation avec le discours, lui et ses partisans auront visité 1 500 foyers dans la semaine. « Nous avons essayé d'aller même dans les coins les plus "reculés" du canton, ils sont tous des habitants », affirme-t-il. Hier soir, le candidat en campagne n'est arrivé à sa seule réunion publique de la semaine, à Salles, qu'après une énième tournée. Un programme éprouvant, mais d'où il retient « à chaque fois, un accueil chaleureux et une écoute attentive ».

Nombreux soutiens

Pour autant, le maire a rassemblé tous les soutiens pour cette unique grand-messe. On peut remarquer Alain Rousset, le président du Conseil régional ou encore le député François Deluga. Autour des têtes d'affiche, le Front de gauche et les Verts apportent aussi un encouragement inconditionnel pour le deuxième tour. Malgré cette période de vacances, la salle des fêtes est pleine. « Comme la semaine précédente avant le premier tour », se réjouissent les militants.

La victoire au second tour est aussi très symptomatique pour la gauche. « Je veux donner ce canton à la gauche car il vote de ce côté à toutes autres élections. Seule la personnalité d'Alain Péronneau, l'ancien conseiller général, adoubé par Raymond Brun, l'ancien président du Conseil général, inversait la tendance. Et puis, symboliquement, je serais fier d'être le cinquantième élu de gauche, sur soixante-trois, de cette assemblée », explique Vincent Nuchy. Une forte majorité qui fera dire à Alain Rousset, sous forme de plaisanterie : « Je n'ai plus qu'une peur, c'est qu'il ne reste plus d'élus de l'opposition ».

Toujours plus de proximité

Malgré une certaine sérénité ambiante, l'objectif est de « ne rien lâcher pour transformer l'essai » répètent les candidats et les soutiens. Vincent Nuchy suit toujours la météorologie de dimanche pour être sûr qu'il conservera ses électeurs.

Être élu, c'est bien, mais pour quoi faire ? Si les intervenants, tour à tour, ne manquent pas de critiquer la politique du président Sarkozy, le candidat rappelle les thèmes forts de son programme. Ils sont très attachés à cette terre. En premier lieu, les transports. « C'est une nécessité à l'intérieur de l'intercommunalité avec des rabattements sur Marcheprime et Facture. La fracture numérique ne doit pas séparer des gens des villes et des gens des champs. » Dans la forte dimension solidaire dont s'occupe l'assemblée départementale (60 % de son budget plus ou moins directement), Vincent Nuchy veut faire baisser le prix du foncier. « Il faut des actions concrètes pour faciliter au plus grand nombre, surtout pour les jeunes, la possibilité de s'installer au village. » La solidarité doit aussi s'étendre aux sylviculteurs. « C'est plus que fondamental de les aider. Il faut reboiser. C'est une nécessité économique et environnementale. » Bardé de ses idées de proximité, le candidat veut évidemment défendre le Conseil général, menacé par la réforme territoriale qui pourrait le supprimer.

Enfin, même au sein de la majorité, Vincent Nuchy souhaite « être une voix forte pour le canton, dont la population a fortement augmenté avec une sociologie qui a évolué ».

Auteur : Cédric Citrain

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 16:04

Mon édito du 22 Juillet se voulait succinct étant donné la situation.
A cette occasion, j'en suis resté à l'essentiel.
Je livre ci-après une approche plus détaillée du 1er tour de ces cantonales.

Bien évidemment, ce qui suit n'engage que moi, mais je suis resté objectif.
Je peux apporter à qui le désire les précisions et développements nécessaires à son information ou sa compréhension.



 

 

 

J'ai donc suivi la campagne du 1er tour des élections des cantonales partielles organisées par les pouvoirs publics suite au décès, intervenu le 09 juin dernier, d'Alain PERONNEAU.

 

Candidats

Il y a eu 5 candidats, listés dans le tableau ci-après.

Le tableau est établi dans l'ordre de réception de leurs candidatures par la préfecture :

 

Rang

Noms - Prénoms

Etiquettes (*)

Soutiens (*)

Suppléant(e)

1

NUCHY Vincent

Maire de Salles

Parti Socialiste

Parti Radical de Gauche

Mouvement des Radicaux Citoyens

GOUARD Nadine

Conseillère Municipale de Belin-Béliet

2

DORNON Christiane

Maire de Le BARP

Vice Présidente de la Communauté de communes du Val de l'Eyre

Sans

DERVILLÉ Luc

Conseiller Municipal de SALLES

3

CUSOL Jacky

Sans

Front de Gauche

Parti Communiste Français

Parti de Gauche

Gauche Unitaire

BERNARD Muriel

4

SALARDAINE Michel

Sans

MOUVEMENT NATIONAL REPUBLICAIN

MARCELLI Marie-José

5

BAUDE Dominique

Sans

eUROPE eCOLOGIE

L'ÉCOLOGIE – Les Verts

LONGI-FELS Sylviane

 

(*)

Par "étiquettes", il faut comprendre les éléments revendiqués par chaque candidat et rapportés sur le bulletin de vote remis aux électeurs.

Par "soutiens", il faut comprendre les partis dont le logo figure sur ce même bulletin de vote.

NOTA : Dans les faits, DORNON Christiane aura été soutenue par l'UMP.

 

 

 

Entre autres étiquettes non affichées mais qui sont connues de notoriété :

 

NUCHY Vincent             :  Vice président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre

                                                     Président du Parc Naturel des Landes Régionales de Gascogne

 

DORNON Christiane  :  Vice président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre


Par ailleurs :

CUSOL Jacky a été fonctionnaire et vient juste d'être versé en préretraite

SALARDAINE Michel est retraité de l'Armée de l'Air et ne réside pas dans le canton

BAUDE Dominique est ambassadeur du tri à la Communauté de communes du Val de l'Eyre.

 

Au premier abord, il m'apparaît que aucun de ces candidats n'ait vraiment la volonté de se présenter ouvertement et cache son coté gênant.

 



Démarche

­           J'ai suivi cette campagne par voie de presse, journal Sud-Ouest principalement, internet et blogs ou sites des candidats ou de leurs soutiens respectifs, tracts de campagne diffusés par les candidats et la commission de propagande auront été les plus importants.

J'ai pu suivre aussi cette campagne grâce à l'affichage sauvage organisé par chacune des équipes sur le terrain.

 

Par contre, je n'ai pu rencontrer ni D. BAUDE, ni M. SALARDAINE, ceux-ci préférant les marchés, questions moyens oblige.

A noter que les verts ont fait campagne à vélo, après les avoir décrochés des véhicules sur le lieu du ralliement !

 

 

  J'ai assisté en fait à 3 réunions publiques :

c     Mercredi 15 juillet organisée par CUSOL à SALLES

c     Jeudi 16 juillet organisée par DORNON à Le BARP

c     Samedi 18 juillet organisée par NUCHY à Le BARP

 

Je suis intervenu lors de 2 d'entre elles : CUSOL et NUCHY avec l'accord des candidats.

Il n'a pas été possible d'intervenir à celle de DORNON, le contact avec le public n'était pas prévu.

 

A chaque fois, mon intervention se voulait porter sur :

1.        Le déni de démocratie avancé par les candidats

2.        Le fait qu'un demandeur d'emploi n'ait pas été sollicité à l'occasion de cette élection

3.        L'intercommunalité

4.        La politique

 

 



 

Réunion publique CUSOL

(Durée 2H30)

20 personnes

Rapidement, après des présentations succinctes de lui-même et des raisons de sa candidature, il a été donné au jeu des questions avec les présents.

Parmi les présents, beaucoup de responsables locaux des soutiens politiques affichés de J. CUSOL.

A noter en plus la présence de Monique NICOLAS, représentant le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) qui aura appelé à voter CUSOL finalement.

 

 

J'ai donc tenté de faire valoir ma vision sur les points cités ci-dessus.

Il ne m'a pas été possible de présenter les 2 derniers points lors de la réunion publique de CUSOL comme je l'avais prévu, les personnes présentes préférant évoquer plus rapidement les problèmes sociaux économiques de niveau national et mondial.

 

 

Déni de démocratie

Le candidat, soulève la précipitation du préfet et des pouvoirs publics à organiser les élections pendant le mois de juillet.

Il prétend que le préfet tente ainsi de faire baisser l'abstention pour favoriser la droite.

Ma tentative a été de faire remarquer que les élections devaient, au plus tard pour le premier tour, être organisées le 06 septembre 2009, soit juste à la rentrée, après une campagne au mois d'août.

 

Suite à l'exposé de ma part de la situation, la réponse qui m'a été proposée par un responsable local d'un des soutiens politiques présent, fut celle de me faire remarquer que, cette fois-ci, un suppléant était prévu et que, sauf concours de circonstance encore plus malheureux, le décès du titulaire n'entraînera plus à l'avenir une élection partielle.

 

Donc, je n'ai pas eu de réponse à mon attente et de débat il n'y eu point.

 

 

Demandeur d'emploi

Je faisais remarquer qu'étant donné les circonstances, J. CUSOL, juste préretraité de la fonction publique, défendant "l'emploi" par sa candidature, il aurait été judicieux au sein de leur équipe de promouvoir la candidature d'un demandeur d'emploi.

L'enjeu de cette élection n'est certainement pas crucial pour la gauche qui possède une large majorité au Conseil général.

D'autre part, dans l'optique d'un ralliement sur V. NUCHY au second tour, entend-il demander à V. NUCHY, qui cumule plusieurs mandats, de démissionner de celui tout au moins de vice-président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre afin de favoriser un demandeur d'emploi.

 

La réponse qui m'a été faite, par un responsable local d'un des soutiens politiques présent, tend à vouloir me faire comprendre que face à l'hégémonie du PS, cette candidature relevait de la nécessité.

D'autre part, J. CUSOL a été désigné au sein du groupe comme LE représentant.

 

En quelque sorte, le demandeur d'emploi n'a pas droit à concourir.

 

Je n'ai eu aucune réponse sur la deuxième partie de ma remarque, sauf à me suggérer de poser moi-même la question à V. NUCHY (Ce qui sera effectivement effectué).

 

 

 

Conclusion

il ressort déjà que la politique prend le dessus sur les intérêts du canton.

L'intérêt du Front de Gauche est avant tout avancée dans la candidature CUSOL.

 

 

 

 

Réunion publique DORNON

Durée 1H00

200 personnes

 

Une pléiade de personnalités est venue encourager C. DORNON.

Parmi elles :

Alain JUPPE, 1er ministre, maire de Bordeaux, vice président de la CUB, Président du Comité Départemental UMP

Marie Hélène des ESGAULX, maire de Gujan-Mestras, sénateur de la Gironde, vice président de la COBAS, responsable UMP

Gérard CESAR, maire de Rauzan, sénateur de la Gironde

Yves FOULON, maire d'Arcachon, président de la COBAS

Nicolas FLORIAN, Yves d'AMECOURT, responsables départementaux UMP.

 

 

 

C. DORNON, après une légère introduction de bienvenue, confie à Luc DERVILLÉ le soin de présenter les missions du Conseil général.

Ceci fait, elle reprend sur le thème des promesses électorales classiques.

Elle termine en demandant aux personnes présentes de téléphoner à celles de leurs connaissances dans leur entourage afin de voter et faire voter pour elle.

 

La réunion se poursuit par les interventions dans l'ordre de :

Marie Hélène des ESGAULX

Gérard César

Alain JUPPE,

Toutes ces interventions ont une connotation politique nationale.

Bien sûr, de temps à autre, les orateurs reviennent discrètement à l'objet de l'élection, mais trop subrepticement, à mon avis.

Bien sûr aussi ils se félicitent de leurs présences respectives et mettent à l'honneur C. DORNON.

 

Par contre, les attaques ne manquent pas envers la gauche :

Marie Hélène des ESGAULX envers Vincent NUCHY, et le fait qu'il cumule les mandats, travaille seul et n'œuvre uniquement que pour la commune de salles.

A JUPPE envers Philippe MADRELLE et Henri EMMANUELLI sur des faits peu connus, et envers le PS en général sur les dissensions actuelles de ce parti.

Il a eu un discours de projets d'Etat (L'emprunt Sarkozy par exemple) plutôt que de projets locaux.

Pour terminer, il renouvelle la demande de C. DORNON et recommande vivement aux personnes de l'assemblée à téléphoner à des sympathisants de leur connaissance.

 

La réunion s'est terminée par le verre de l'amitié.

 

 

Conclusion

Si la candidate entend avoir une attitude plutôt locale et se présente sans esprit partisan, les cadres de l'UMP tendent à se servir de C. DORNON et faire de cette élection un combat politique.

 

 

 

 

Réunion publique NUCHY

Durée 2H00

20 personnes

 

Gilles SAVARY, Vice Président du Conseil Général de la Gironde chargé des Grands projets

est venu soutenir le candidat.

Cette réunion avait une thématique : le transport.

 

 

Marie-José TRIBOY a accueilli le public dans un discours égratignant au passage C. DORNON.

Ensuite, Vincent NUCHY a présenté sa candidature, en axant son propos plus particulièrement sur son programme électoral.

Il est le seul des candidats à avoir fait un effort, élection oblige, sur le devenir du canton, mais n'a pas manqué lui non plus d'égratigner C. DORNON à plusieurs reprises sur des faits non contrôlables et, par force, sans contradiction possible.

 

Il est le seul des candidats à avoir eu l'honnêteté de rappeler que cette élection permettra seulement de terminer le mandat d'Alain PERONNEAU et que de prochaines élections sont prévues en Mars 2011.

De ce fait, il laisse entendre qu'il ne faudra pas lui en vouloir si son programme n'est pas réalisé pour les prochaines élections.

C'est donc dans le temps qu'il inscrit son programme.

 

Gilles SAVARY aura un discours étudié et conscrit dans le thème prévu initialement, mais ne manquera pas d'évoquer les raisons d'Etat et d'égratigner l'UMP (En réponse à Marie Hélène des ESGAULX ?)

 

 

La parole a ensuite été donnée à la salle.

J'ai donc présenté les mêmes 4 points présentés à J. CUSOL lors de sa réunion publique :

1.        Le déni de démocratie avancé par les candidats

2.        Le fait qu'un demandeur d'emploi n'ait pas été sollicité à l'occasion de cette élection

3.        L'intercommunalité

4.        La politique

 

 

Déni de démocratie

V. NUCHY a confirmé mes dires sur la date maxi du 06 septembre, date à laquelle le préfet devait légalement avoir organisé le premier tour de cette élection.

Mais d'après lui, cela aurait été possible de faire une campagne dans la dernière semaine (Soit la 1ère de septembre) malgré le retour des congés des électeurs, malgré la rentrée scolaire (Fixée les 2 et 3 septembre), malgré que d'autres électeurs aient pu à leur tour prendre les leurs, même si cela imposait une préparation des élections au mois d'août, tant pour les pouvoirs publics que pour les candidats, notamment lui-même qui a axé sa campagne sur le porte à porte, etc….

Pour lui le taux d'abstention ne s'en ressentirait pas si les élections avaient eu lieu en septembre 2009.

 

NOTA : le taux de participation aura été de 35% sur le canton. (Cliquer ici)

Il aura été identique à celui des élections législatives de novembre 2008, partielles également.

D'autre part, sur les sites du PS, V. NUCHY expose avoir visité plus de 1000 maisons au cours des jours précédents le jour de l'élection.

Il aurait donc du commencer son porte à porte dès le milieu du mois d'août.

 

A mon avis, V. NUCHY n'entend pas raison sur tous ces points.

Il entend profiter de la mauvaise connaissance du public des obligations du préfet.

 

 

Demandeur d'emploi

V. NUCHY prétend lui aussi dans sa profession de foi défendre l'emploi.

Je lui ai donc tenu le même propos que celui que j'avais tenu deux jours auparavant à J. CUSOL.

 

Les réponses :

Une réponse m'a été rapportée par MJ TRIBOY.

Il fallait impérativement quelqu'un de connu pour remporter ces élections.

D'autre part, l'organisation interne du PS a fait appel à candidature et seul V. NUCHY s'est proposé.

V. NUCHY précise que de toute façon, même si il y avait eu une telle politique au sein du PS, il aurait présenté sa candidature à l'occasion d'une partielle interne.

 

En conséquence, il est clair que l'importance politique de cette élection dépasse largement les intérêts des demandeurs d'emploi.

 

 

L'intercommunalité

J'ai fait remarquer à V. NUCHY que cette structure, si on pouvait la penser légale (Décision du préfet), était antidémocratique.

En effet, les conseillers qui y siègent sont élus par leurs conseils municipaux respectifs.

Ceci, dans les faits, encoure que les oppositions de chaque commune ne peuvent et n'y sont jamais représentés.

De plus les citoyens ont des représentants qui y siègent sans avoir défini de programme auparavant et n'ont ainsi aucun contrôle.

Enfin, cette structure vient directement en concurrence avec le Conseil général, objet de l'élection en cause du fait de compétences identiques, telles les transports par exemple.

 

De ces faits, étant donné d'autre part le cumul des mandats qui est celui de V. NUCHY, je lui ai demandé s'il entendait démissionner de certaines de ses fonctions actuelles, notamment celle de sa fonction de vice président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre et si il aura le temps de tout faire.

Il pourra ainsi se consacrer plus spécifiquement à sa nouvelle fonction si il est élu.

 

 

Les réponses :

V. NUCHY ne m'a pas contredit sur le manque de démocratie de l'intercommunalité issu de ce mode de création.

Il ne m'a pas répondu par contre sur les moyens d'arriver à en modifier la situation.

 

Sur le fait de démissionner, il ne s'interdit pas de le faire dans la mesure où il pourra contrôler son remplacement et que ce dernier sera assuré par quelqu'un de son parti possédant les compétences que lui-même possède.

 

 

La politique

J'ai fait ressortir qu'actuellement le Conseil général avait voté son budget et défini pour l'actuelle mandature sa politique.

Outre le point ci-dessus évoqué, concurrence de la Communauté de communes du Val de l'Eyre avec le Conseil général, j'ai demandé à V. NUCHY ce qu'il pourra faire de plus au sein de cette dernière institution pour la défense du canton et la réalisation de son programme ?

 

Aucune réponse ne m'a été apportée.

V. NUCHY n'a pas su quoi me répondre.

Juste il m'a été répondu par Gilles SAVARY que la Communauté de communes du Val de l'Eyre était une délégation du Conseil général.

 

Donc, j'en ai conclu que V. NUCHY sera son propre délégué si il est élu conseiller général et s'il ne démissionne pas de sa fonction de vice président de la Communauté de communes du Val de l'Eyre.

 

 

 

Conclusion

Si V. NUCHY, certes, a évoqué le canton, par le programme qu'il propose de réaliser, il ne défini aucun calendrier ni aucun budget, qu'il ne peut gérer quoiqu'il puisse faire, pour l'accomplissement de son programme.

Il entend, par ces critiques sur C. DORNON, apporter une connotation politique personnellement et pour son parti à l'occasion de ces élections.

 

 

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 20:17

CANTONALES 2009 sur le canton du Val de l'EYRE

 

Certains candidats, à gauche principalement, ont évoqué à cette occasion un déni de démocratie.

Certes le préfet a organisé ces élections en plein mois de juillet (Les 19 et 26) avec dépôt des candidatures avant le vendredi 3 juillet 2009.

Ils prétendent que par ce biais, le préfet voulait encourager l'abstention et favoriser la droite.

Pour moi, il n'en est rien et je relativiserai cette situation.

 

En effet, du fait du décès d'Alain PERONNEAU intervenu le 09 juin, les pouvoirs publics avaient obligation légale d'organiser cette élection avant le dimanche 06 septembre 2009.

La date limite du dépôt de candidature aurait ainsi été portée au 21 août 2009 !

La campagne aurait donc pu se faire à la plage, et nos candidats auraient ainsi pu joindre l'utile à l'agréable.

 

A noter que la rentrée scolaire a été fixée la 1ère semaine de septembre aussi, au mercredi 02 ou jeudi 03 selon le cas, et que les électeurs revenant de vacances n'avaient pas obligatoirement la tête à courir les réunions publiques ou lire les professions de foi.

 

D'autre part, il ne faut pas dramatiser, l'électeur qui s'intéresse s'informera par nature.

 

Pour terminer, les élections législatives des 23 et 30 novembre 2008, remportées par François DELUGA sur Yves FOULON, n'ont attiré au 1er tour que 35 % d'électeurs sur le canton.

Par comparaison, il y en a eu également 35 % le 19 juillet dernier, au 1er tour de ces cantonales.

 

Législatives Nov. 2008 - Participation

 

 

 

 

Détails Canton Val de l'Eyre

 

 

 

 

I

V

E

I

V

E

 

1er tour

2è tour

 

1er tour

2è tour

8è circonscription

38,78%

43,39%

 

119763

51968

50424

119790

46449

45414

Canton du Val de l'Eyre

35,40%

37,44%

 

10840

4059

3941

10840

3837

3761

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belin-Béliet

35%

36%

 

2629

935

906

2629

910

889

Le BARP

35%

37%

 

2850

1065

1037

2850

1010

996

Lugos

36%

36%

 

561

203

200

561

204

197

St Magne

36%

40%

 

671

269

262

671

239

235

Salles

36%

38%

 

4129

1587

1536

4129

1474

1444

 

Cantonales Juillet 2009 - Participation

 

 

 

 

Détails Canton Val de l'Eyre

 

 

 

 

I

V

E

I

V

E

 

1er tour

2è tour

 

1er tour

2è tour

Canton du Val de l'Eyre

35%

?

 

11002

3810

3749

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belin-Béliet

35%

?

 

2642

917

906

 

 

 

Le BARP

28%

?

 

2928

829

1037

 

 

 

Lugos

39%

?

 

538

211

200

 

 

 

St Magne

32%

?

 

689

223

219

 

 

 

Salles

35%

?

 

4205

1587

1609

 

 

 

 

 

En conséquence, je crois fortement qu'il n'y a aucun déni de démocratie, mais bien un cas malheureux et douloureux : le décès d'Alain PERONNEAU.

 

Pendant cette campagne, nous ne nous sommes même pas aperçu de ce malheur.

Aucune minute de silence à sa mémoire par exemple n'a été observée par l'un quelconque des camps en présence.

Ils s'arrachent la place de celui qui n'avait pas son pareil pour dire ce qu'il avait à dire même au préfet, mais en voie directe.

 

 

 

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 15:37

Le 1er tour a eu lieu le 19 Juillet (*)

(*) : Seuls font foi les procès verbaux des opérations de vote établis pour chaque bureau de vote concerné.



RESULTATS GENERAUX pour Le BARP

 
 
 
  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
 
  NUCHY
  DORNON
  CUSOL
  SALARDAINE
  BAUDE
       Le BARP
       TOTAL  
      
  2 928 100%
       829         28%
       829 28%
         15 2%
      814 28%
   
       236 29,0%
       403 49,5%
         66 8,1%
         12 1,5%
         97 11,9%
                       Le BARP détails
     Mairie      Ouest       Est    Haureuils
       B1        B2       B3        B4
667 100% 821 100% 870 100% 570 100%
234 35% 164 20% 225 26% 206 36%
234 35% 164 20% 225 26% 206 36%
4 2% 3 2% 4 2% 4 2%
230 34% 161 20% 221 25% 202 35%
               
82 36% 40 25% 61 28% 53 26%
109 47% 79 49% 116 52% 99 49%
13 6% 13 8% 20 9% 20 10%
3 1% 3 2% 4 2% 2 1%
23 10% 26 16% 20 9% 28 14%



RESULTATS GENERAUX par Communes

 
 
 
  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
 
  NUCHY
  DORNON
  CUSOL
  SALARDAINE
  BAUDE
    Le BARP
   
 
2 928 100%
829 28%
829 28%
15 2%
814 28%
   
236 29,0%
403 49,5%
66 8,1%
12 1,5%
97 11,9%
    LUGOS
   
 
538 100%
211 39%
211 39%
7 3%
204 38%
   
82 40,2%
80 39,2%
1 0,5%
9 4,4%
32 15,7%
  BELIN-BELIET
   
 
2 642 100%
917 35%
917 35%
14 2%
903 34%
   
377 41,7%
404 44,7%
30 3,3%
13 1,4%
79 8,7%
    SALLES
   
 
4 205 100%
1 630 39%
1 630 39%
21 1%
1 609 38%
   
954 59,3%
456 28,3%
44 2,7%
25 1,6%
130 8,1%
  St MAGNE
   
 
689 100%
223 32%
223 32%
4 2%
219 32%
   
115 52,5%
76 34,7%
3 1,4%
6 2,7%
19 8,7%



RESULTATS GENERAUX pour le CANTON

  Inscrits
  Votants
  Env et Bull seuls
  Bull Annulés
  Exprimés
 
  NUCHY
  DORNON
  CUSOL
  SALARDAINE
  BAUDE
11 002 100%
3 810 35%
3 810 35%
61 2%
3 749 34%
   
1 764 47,05%
1 419 37,85%
144 3,84%
65 1,73%
357 9,52%
Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans CANTONALES 2009
commenter cet article

Présentation

  • : BON SENS et DÉMOCRATIE
  • BON SENS et DÉMOCRATIE
  • : ********************* Tout se fait : Dire et contredire, écrire et effacer, construire et détruire. La pensée est personnelle et éternelle. ********************************** Jean-Claude LALOUBÈRE - Le BARP **********************************
  • Contact

Recherche Articles

Partenaires

Paperblog            

Zone EBC déclassée

Visiteurs en ligne

Compteur de visiteurs en temps réel