Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 16:35

L'élection a laquelle nous allons devoir participer Dimanche 23 prochain et, si deuxième tour il y a, Dimanche suivant 30 Novembre, nécessite selon nous certaines mises au point.

Tout d'abord un rapide historique pour expliquer pourquoi cette élection.

Ensuite, quels sont les enjeux pour nous citoyens de cette élection et, de ce fait, quel est le rôle du député et que pourra faire l'heureux élu.

 

 

 

HISTORIQUE

 

Cette élection a été rendue nécessaire par la démission  des fonctions de député de Marie Hélène des ESGAULX qui avait été élue au soir du 17 Juin 2007.

Marie Hélène des ESGAULX a, en Septembre 2008, fait acte de candidature sur la liste de Xavier PINTAT (UMP) pour devenir Sénateur (Elle y était en 2è position).

 

Elle était alors opposée à Christiane DORNON qui a été candidate sur une autre liste UMP celle de Gérard CESAR.

 

 

Auparavant, Marie Hélène des ESGAULX avait été déjà élue député en 2002, au bénéfice de François DELUGA (PS) alors député sortant.

Elle avait alors aussi comme adversaire …. Yves FOULON.

 

 

 

 

AUJOURD'HUI

 

Pas moins de 8 candidats se "disputent" l'honneur de nous représenter à l'Assemblée Nationale.

 

Voici donc revenu le temps des promesses et des projets soutenus par bon nombre de candidats qui vous sont développés grâce à des dépliants déposés dans vos boîtes aux lettres, à des contacts que ne manquent pas d'exercer les candidats, des contacts sur le terrain même ou par l'intermédiaire de réunions privées ou publiques.

 

Cela au moment de la campagne électorale, mais ensuite, où et comment faire pour joindre son député pour exposer ses problèmes qui ne peuvent être résolus qu'en haut lieu, l'Etat.

ET POURQUOI UNE TELLE BATAILLE ?

 

Rien n'est bien défini !

 

 

 

 

LE DÉPUTÉ

 

Car justement, à quoi sert un député ?

C'est la question que l'on doit se poser aujourd'hui.

C'est la question phare, à laquelle nous allons tenter d'apporter une réponse.

 

 

 

Je citerai ici Georges POMPIDOU, Président de la République (1969-1974) :

 

"Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays.

On en crève ! Laissez donc vivre un peu et vous verrez que tout ira beaucoup mieux."

 

 

 

Le rôle exact du député (et du sénateur) est souvent mal connu des citoyens qui attendent de lui beaucoup plus qu'il ne peut réellement faire. Pourtant les missions du Parlement sont clairement définies par la Constitution.

Si la Constitution précise que le Parlement fait la loi, qu'en est-il réellement ?

Quelques petits rappels semblent utiles.

 

 

Les 577 députés sont élus, au suffrage universel direct (Par les citoyens), dans des circonscriptions électorales découpées à l'intérieur des départements pour une durée de 5 ans, sauf dissolution de l'Assemblée Nationale décidée par le Président de la République (Art. 12 de la Constitution) ce qui fut le cas en 1997 et plus avant en 1981 et 1988.

 

 

 

 

L'Article 24 de la Constitution de 1958 qui régit la Ve République, dispose que le Parlement comprend l'Assemblée Nationale et le Sénat et l'Art. 34 définit, avec précision le rôle du Parlement :

Art. 34

"La loi est votée par le Parlement.

La loi fixe les règles concernant :

" les droits civiques et les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l'exercice des libertés publiques ; les sujétions imposées par la Défense Nationale aux citoyens en leur personne et en leurs biens ;

" la nationalité, l'état et la capacité des personnes, les régimes matrimoniaux, les successions et libéralités ;

" la détermination des crimes et délits ainsi que les peines qui leur sont applicables ; la procédure pénale ; l'amnistie ; la création de nouveaux ordres de juridiction et le statut des magistrats ;

" l'assiette, le taux et les modalités de recouvrement des impositions de toutes natures ; le régime d'émission de la monnaie.

 

 

Mais croire que pour autant, le député peut tout faire serait purement illusoire.

 

 

Alors, que peut faire un député ?

 

 

Du pouvoir de légiférer

Dans cette inflation de textes qui régissent la vie quotidienne des Français, le député - législateur n'intervient qu'à la marge (pour moins de 2% des textes).

Pour l'essentiel, les projets de loi qui viennent devant le Parlement sont présentés par le Gouvernement et l'intervention du député dans le processus législatif se limite alors, pour l'essentiel, à un travail d'amendement des projets du Gouvernement qui, en application de l'Art. 48 de la Constitution, fixe l'ordre du jour du Parlement et établit la liste des textes.

 

Il va sans dire que son rôle reste limité.

 

 

Le député peut cependant prendre l'initiative de la loi en déposant des propositions de loi

 ou des amendements aux projets du Gouvernement. Mais cette initiative est strictement encadrée par l'Art. 40 de la Constitution qui dispose que :

 

Article 40

"Les propositions et amendements formulés par les membres du Parlement ne sont recevables lorsque leur adoption aurait pour conséquence soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l'aggravation d'une charge publique."

 

C'est la raison pour laquelle la plupart des propositions parlementaires contiennent un dernier article, dit "gage" que, lors d'une éventuelle adoption du texte par le Parlement, seul le Gouvernement peut lever. 

 

 

 

Du pouvoir de contrôle du gouvernement

Le contrôle recouvre une grande diversité d'opérations qui vont de la mise en jeu de la responsabilité du Gouvernement - vote de confiance, motion de censure et interpellations - à la constitution de commissions d'enquête et aux activités purement informatives par le biais des questions d'actualité, questions orales, questions écrites.

 

 

 

 

EN RÉSUMÉ

 

Un député n'a l'attribution d'AUCUN POUVOIR en vue de REALISER quelque PROJET LOCAL ou REGIONAL que ce soit.

Sa seule mission de terrain est celle de recueillir les doléances des citoyens, personnes physiques ou morales et les faire remonter au Gouvernement.

Bien qu'élu dans un cadre géographique, le député est l'élu de la nation dans son ensemble.

Il ne possède aucun budget ni n'a aucune équipe administrative ou technique à sa disposition.

Les réalisations des projets locaux ou régionaux sont du pouvoir des collectivités territoriales, sous contrôle des préfectures, donc de l'Etat.

Les collectivités territoriales sont représentées au Parlement par le Sénat.

Ceci fait que les sénateurs sont élus de manière indirecte par les "grands électeurs".

Ces derniers issus de ces collectivités ont été élus par les administrés de chacune d'entre elles.

 

 

 

 

Nous souhaitons vous avoir permis une ouverture utile vers votre réflexion,

 

Vive la démocratie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BON SENS et DÉMOCRATIE - dans Le Rôle du Député
commenter cet article

commentaires

Philo 06/11/2013 18:40

De surcroît ils sont censés contrôler le gouvernement, notamment que les lois soient appliquées sur le territoire, ça n'est pas le cas.... mais ils n'en font rien...
Cordialement
http://combatcontreinjustice.over-blog.com

BON SENS et DÉMOCRATIE 06/11/2013 19:50



J'avais écrit cet article avec un certain objectif.
Il tendait à faire comprendre aux électeurs que les députés pour se faire élire laissent tous penser qu'ils feront tout pour leurs circonscriptions et satisfairont les soucis de leurs électeurs
sur le plan local.
Leurs professions de foi en témoignent.

En fait, c'était pour me moquer de leurs camapagnes et faire ressortir tant leur incompétence que leur mauvaise foi.

Actuellement, Jean LASSALLE fait son tour de France à la marche et justifie son rôle de député : http://www.ledeputequimarche.fr/blog/ (essayez de ce coté là aussi).
Mais il est critiqué par la classe politique ... et ses électeurs.

Ne vous étonnez donc pas de cette situation, que je déplore, bien que mon article fait ressortir que son rôle reste limité.



Présentation

  • : BON SENS et DÉMOCRATIE
  • BON SENS et DÉMOCRATIE
  • : ********************* Tout se fait : Dire et contredire, écrire et effacer, construire et détruire. La pensée est personnelle et éternelle. ********************************** Jean-Claude LALOUBÈRE - Le BARP **********************************
  • Contact

Recherche Articles

Partenaires

Paperblog            

Zone EBC déclassée

Visiteurs en ligne

Compteur de visiteurs en temps réel